Response to questions posed by members of CIT / questions posées par les membres du CIT

November 9, 2019

Le français suit…

Good Day Dr. Nattrass, Members of CIT and Members of the High Performance Program,

The following is an email that was received from the President of CIT, Dr. Susan Nattrass, regarding concerns brought forward by the members of CIT at its annual meeting held in conjunction with the 2019 Trap National Championships. I received this email on October 21, 2019.
I have cut and pasted the pertinent requests below and have attached the original email at the end of this document.
My responses are in blue:
  1. that National, Development, and Identified team members be allowed to go to World Cups and World Championships and be allowed to shoot for scores not just MQS.  Spots would be filled first by National team members, then Development team members, and then Identified team members.
The 2021 Athlete Selection criteria does allow both National and Development Team members to attend World Cups and World Championships for score, however, the disbursement of the placements has changed.  Beginning in 2020, the National Team Coach will, with the High Performance Committee, decide which athletes will attend which World Cups.  More information is available in the 2021 Athlete Selection Criteria. The reasoning behind this decision is to give maximum coaching support to each athlete and have athletes participate in competitions that are reflective of their abilities.  It does no good for a Development Team athlete to compete at a World Cup against the top athletes of the world only to finish at the bottom of the field.  The HPC is committed to building athletes by having them compete at events that challenge them but also allow them some semblance of success. This, in turn, will build confidence and skills and will support the athlete to higher achievements and podium performances.
  1. that Juniors who make National, Development, or Identified teams be allowed to go to World Cups, Junior World Cups, Junior World Championships and University Games.
 
Juniors who pay the fees to belong to the National or Development Teams (if they had achieved the appropriate scores) are able to attend World Cups and will be selected to do so as per the same criteria as senior athletes.Once again, please refer to the 2021 Athlete Selection Criteria.
 
Junior Team only athletes MAY attend a Junior World Cup IF the Junior National Coach includes that competition in the Junior Team yearly plan. If athletes have not shown the ability to perform at a level that would make the competition a success for the athletes, no team will be sent. Once again, the HPC is committed to building athletes by having them compete at events that challenge them but also allow them some semblance of success. This, in turn, will build confidence and skills and will support the athlete to higher achievements and podium performances.
 
As for University Games, they are not the responsibility of the High Performance section as they are not just for High Performance Athletes, anyone can go who is a university student.There are no trials and no criteria to attend.That being said, they will still need the SFC administrative support to register and I believe they also have to have a coach go with them.The HP budget will not cover the cost of the coach to attend as this is, once again, not an HP event.I believe the Domestic Programming could take responsibility of this event, find a coach willing to go and cover any costs associated with the event.Just my two cents.Perhaps bring this up at a Board of Directors meeting?


3.     that there are no mandatory training camps and training camps are open to all shooters.
Training camps are held for the benefit of the athlete.  Canada is a huge country and does not allow athletes and coaches to interact in a daily training environment.  Training camps help with:
  1. Developing an athlete’s strategies for success at an event or for the competition year;
  2. Team building;
  3. Creating a tactical experience;
  4. Building a solid approach to rectify an identified issue;
  5. Dissemination of pertinent information for upcoming events and/or the competition year;
  6. Supporting skill development;
  7. Relationship building with National Coaches and other athletes, and providing one-on-one time with the National Coach;
  8. Fulfilling AAP carding criteria.
Training camps are mandatory to ensure that National Team Coaches have the opportunity to engage with the athletes who wish to travel as part of the Canadian Team, to allow the Coaches to assess athlete abilities, strengths and weaknesses and help the Coaches to determine what the athlete needs to add to their Yearly Training Plan to be successful and meet their goals.

Furthermore, Sport Canada makes training camps mandatory for Athlete Assistance Program funding.  To be eligible for AAP carding support, athletes must prove they are training and working toward achieving podium performances.

It is necessary to have event specific training camps and some, but not all, camps are open to athletes on a discipline specific team.  Opening training camps to all athletes would dilute the coach’s focus and diminish the athlete’s readiness for the upcoming event.
  1. Lastly, the cut scores designated to make the National, Development, and Identified teams be adjusted for the new quadrennial.
 
The 2021 Athlete Selection Criteria Qualifying Scores have been adjusted based on 2018/19 World Cups, PanAm and CAT Games results.Below is the formula used to determine the 2021 qualifying scores:
 
“…National Team qualifying scores are based on the 50th percentile score of the field from the qualification rounds in each event at the 2018 and 2019 ISSF World Cups only OR the mean score of the 2019 CAT and 2019 PanAm Games finalist qualification scores; whichever is lower.Development Team qualifying scores are based on the 75th percentile score of the field from the qualification rounds in each event at the 2018 and 2019 ISSF World Cups only OR the mean score of the 2018 CAT and 2019 PanAm Games lowest finalist qualification score; whichever is lowest…”

 
I hope this helps to respond to the requests submitted by CIT members.

Thank you

Lisa Deneka
VP High Performance,
Shooting Federation of Canada

À l’attention de Susan Nattrass, Ph. D., membres du CIT et membres du programme de haute performance,

J’ai reçu le courriel ci-dessous de Susan Nattrass, présidente du CIT, qui m’a fait part des questions posées par les membres du CIT lors de l’assemblée annuelle qui s’est déroulée en même temps que le Championnat canadien de fosse olympique 2019. J’ai reçu ce courriel le 21 octobre 2019.
J’ai coupé et collé les questions pertinentes ci-dessous et joint le courriel original à la fin de ce document.
Mes réponses sont présentées en bleu:
  1. que les membres des équipes nationale, de développement et de la relève (identifiés) puissent participer aux Coupes du monde et aux Championnats du monde dans le but d’obtenir des résultats et non seulement le pointage minimum de qualification. Les places devraient d’abord être allouées aux membres de l’équipe nationale, ensuite aux membres de l’équipe de développement et par la suite aux membres de l’équipe de la relève.
Les critères de sélection des athlètes 2021 permettent aux membres des équipes nationale et de développement de participer aux Coupes du monde et aux Championnats du monde et d’y obtenir des résultats, mais l’attribution des places a changé. À compter de 2020, l’entraîneur de l’équipe nationale déterminera, en collaboration avec le comité de haute performance, quels athlètes pourront participer aux Coupes du monde. Les critères de sélection des athlètes 2021 fournissent plus de renseignements à ce sujet. Cette décision a été prise dans le but de donner le maximum de soutien de la part d’un entraîneur à tous les athlètes et de faire participer les athlètes à des compétitions à la hauteur de leurs habiletés. Les athlètes de développement n’ont aucun avantage à participer à une Coupe du monde contre les meilleurs athlètes au monde pour ne terminer que bons derniers. Le comité du programme de haute performance est engagé à développer les athlètes en les faisant participer à des compétitions offrant un certain niveau de difficulté et des chances de succès, afin qu’ils développent de la confiance et des habiletés qui les mèneront vers de plus grands succès et des podiums.
  1. que les athlètes juniors qui accèdent aux équipes nationale, de développement ou de la relève puissent participer aux Coupes du monde, Coupes du monde juniors, Championnats du monde juniors et Jeux universitaires.
 
Les athlètes juniors qui paient les droits des équipes nationale et de développement (s’ils ont obtenu les résultats nécessaires) peuvent participer aux Coupes du monde et seront sélectionnés en conséquence, en fonction des mêmes critères que les athlètes seniors. Encore une fois, je vous invite à consulter les critères de sélection 2021.
 
Les athlètes membres de l’équipe junior seulement PEUVENT participer à la Coupe du monde junior SI l’entraîneur national de l’équipe junior inclut cette compétition dans le plan annuel de l’équipe junior. Si les athlètes n’ont pas manifesté un niveau de performance qui leur permettrait de connaître du succès à cette compétition, aucune équipe n’y participera. Je réitère que le comité du programme de haute performance est engagé à développer les athlètes en les faisant participer à des compétitions offrant un certain niveau de difficulté et des chances de succès, afin qu’ils développent de la confiance et des habiletés qui les mèneront vers de plus grands succès et des podiums.

Les Jeux universitaires (l’Universiade) ne sont pas la responsabilité du programme de haute performance puisqu’ils ne sont pas spécialement conçus pour les athlètes de haute performance. Tout étudiant inscrit dans un programme universitaire a le droit d’y participer et aucune épreuve de qualification ou aucun critère d’admissibilité n’a été mis en place pour participer à ces Jeux. Ceci étant dit, les athlètes doivent tout de même obtenir l’appui administratif du CIT afin d’organiser le tout et de gérer les frais d’inscription. Je crois également qu’un entraîneur (et/ou du personnel de soutien) doit accompagner les athlètes aux Jeux. Le budget du programme de haute performance ne peut en outre pas couvrir les coûts associés aux entraîneurs, comme il ne s’agit pas d’un événement officiel de haute performance. Rétrospectivement, le volet de la programmation nationale des activités du CIT pourrait faire de l’Universiade un événement du programme et en devenir responsable, trouver un entraîneur prêt à y prendre part et à en payer lui-même les frais. Ce n’est que mon humble avis. Il s’agit peut-être d’un sujet à débattre lors d’une rencontre du conseil d’administration?


3.     qu’aucun stage d’entraînement ne soit obligatoire et que les stages d’entraînement soient ouverts à tous les tireurs.

Les stages d’entraînement sont offerts afin d’aider les athlètes. Le Canada est un immense pays peu propice aux interactions entre les entraîneurs et les athlètes dans le cadre d’un entraînement quotidien. Les stages d’entraînement favorisent :
  1. l’élaboration des stratégies pour le succès de l’athlète lors d’un événement ou pour l’année de compétition;
  2. la promotion du travail d’équipe;
  3. le développement d’une expérience tactique;
  4. le développement d’une approche solide afin de corriger un problème connu;
  5. la diffusion de renseignements pertinents pour les événements à venir et/ou l’année de compétition;
  6. l’appui au développement des habiletés;
  7. le renforcement des liens avec les entraîneurs nationaux et les autres athlètes, et les interactions individuelles avec l’entraîneur national;
  8. le respect des critères du PAA.
Les stages d’entraînement sont obligatoires afin que les entraîneurs nationaux aient la possibilité d’interagir avec les athlètes qui souhaitent voyager en tant que membres de l’équipe canadienne, de permettre aux entraîneurs d’évaluer les habiletés, les forces et les faiblesses des athlètes, et d’aider les entraîneurs à repérer les athlètes qui doivent faire des ajouts à leur plan d’entraînement annuel afin de connaître du succès et d’atteindre leurs objectifs.

De plus, Sport Canada rend les stages d’entraînement obligatoires afin de recevoir du soutien financier dans le cadre du Programme d’aide aux athlètes. Les athlètes souhaitant recevoir un soutien financier doivent prouver qu’ils sont à l’entraînement et qu’ils travaillent à la réalisation de performances dignes d’un podium.

Les stages d’entraînement visant un événement en particulier sont nécessaires et certains d’entre eux, mais pas tous, sont ouverts aux athlètes d’une équipe d’une discipline précise. Ouvrir le stage à tous les athlètes empêcherait l’entraîneur de cibler ses efforts et réduirait l’état de préparation de l’athlète pour l’événement à venir.
  1. En dernier lieu, que les notes de passage servant au classement au sein des équipes nationale, de développement et de la relève soient modifiés pour la nouvelle période quadriennale.
 
Les résultats de qualification des critères de sélection des athlètes 2021 ont été modifiés en fonction des résultats aux Coupes du monde, aux Jeux panaméricains et au Championnat des Amériques de 2018-2019. Voici la formule pour déterminer les notes de passage pour 2021 :
 
… Les résultats de qualification de l’équipe nationale sont fondés sur les résultats du 50e percentile des participants des tours de qualification à chaque événement des Coupes du monde de l’ISSF de 2018 et 2019 seulement OU la moyenne des résultats de qualification des finalistes aux Championnat des Amériques et aux Jeux panaméricains de 2019, selon le résultat le plus faible. Les résultats de qualification de l’équipe de développement sont fondés sur les résultats du 75e percentile des participants des tours de qualification à chaque événement des Coupes du monde de l’ISSF de 2018 et 2019 seulement OU la moyenne des résultats de qualification les plus faibles des finalistes aux Championnat des Amériques de 2018 et aux Jeux panaméricains de 2019, selon le résultat le plus faible …

 
J’espère que cela répond à certaines questions posées par les membres du CIT.

Merci!

Lisa Deneka
V.-p., Haute performance
Fédération de tir du Canada


Original Email Text:
Dear Lisa and Members of the HPC

Over the course of the past year I have written you emails on behalf of the CIT membership concerning the HPC’s strict criteria for making the National, Development, and Identified teams and for making teams to go to World Cups and World Championships in 2019.  I still believe the HPC made it too difficult for Canadian shooters to compete at the 2019 World Cups and as a result we had very few chances to win Olympic Quota spots.  However that is finished and the new quadrennial is at hand.

 At the 2019 CIT Annual Meeting, the CIT membership had a lengthy, sometimes heated, discussion regarding the SFC High Performance Program, criteria and recommendations we would like to give the HPC for the new 2021-2024 Quadrennial.

There were three motions passed we would request the HPC to seriously consider for the new Quadrennial as we believe our ideas benefit all who make or aspire to make the Canadian team.  The first two were passed unanimously:

1. that National, Development, and Identified team members be allowed to go to World Cups and World Championships and be allowed to shoot for scores not just MQS.  Spots would be filled first by National team members, then Development team members, and then Identified team members.

2. that Juniors who make National, Development, or Identified teams be allowed to go to World Cups, Junior World Cups, Junior World Championships and University Games.

3. that there are no mandatory training camps and training camps are open to all shooters.
Lastly, the cut scores designated to make the National, Development, and Identified teams be adjusted for the new quadrennial.

As well at our CIT meeting we discussed how we are going to conduct the 2020 and 2021 Canadian International Championships.  FYI for the HPC, the Canadian International Trap National Championships for 2020 and 2021 will keep the current four day format of 75, 50, 75, 50 plus Finals for Men, Women, & Combined Men & Women Juniors.  As well the Canadian Champions will be determined by the results of 50 target Final after the 250 target competition, not adding the Final scores to the 250 target competition results as is done in Skeet.

 I realize the HPC has worked extensively on the new SFC 2021-2014 Quadrennial HPC Program.  I hope you will take the CIT memberships’ motions into consideration.

Susan M Nattrass, OC, PhD
President, CIT

À Lisa et aux membres du CHP

Je vous ai écrit des courriels au nom des membres du CIT au cours de la dernière année concernant les critères sévères du CHP pour accéder aux équipes nationale, de développement et de la relève (identifiés) et les équipes des Coupes du monde et des Championnats du monde de 2019. Je demeure convaincue que le CHP a mis la barre trop haute pour permettre aux tireurs canadiens de participer aux Coupes du monde de 2019, ce qui leur a donné trop peu de chances de décrocher une place pour les Jeux olympiques. Tout cela est derrière nous maintenant, et une nouvelle période quadriennale s’amorce.

 Les membres du CIT ont eu de longs débats, parfois même très animés, sur le programme de haute performance et les critères de la FTC lors de l’assemblée annuelle de 2019 du CIT, ainsi que sur les recommandations que nous aimerions présenter au CHP pour la nouvelle période quadriennale 2021-2024.
Nous présentons trois propositions que nous aimerions que le CHP examine en profondeur pour la nouvelle période quadriennale. Nous croyons que nos idées serviront tous ceux qui atteindront l’équipe canadienne ou qui aspireront à l’atteindre. Les deux premières ont été adoptées à l’unanimité :

1. que les membres des équipes nationale, de développement et de la relève puissent participer aux Coupes du monde et aux Championnats du monde dans le but d’obtenir des résultats et non seulement le pointage minimum de qualification. Les places devraient d’abord être allouées aux membres de l’équipe nationale, ensuite aux membres de l’équipe de développement et par la suite aux membres de l’équipe de la relève.

2. que les athlètes juniors qui accèdent aux équipes nationale, de développement ou de la relève puissent participer aux Coupes du monde, Coupes du monde juniors, Championnats du monde juniors et Jeux universitaires.

3. qu’aucun stage d’entraînement ne soit obligatoire et que les stages d’entraînement soient ouverts à tous les tireurs.

En dernier lieu, que les notes de passage servant au classement au sein des équipes nationale, de développement et de la relève soient modifiées pour la nouvelle période quadriennale.

Nous avons également discuté de la manière dont nous mènerions les Championnats canadiens internationaux de 2020 et 2021. À titre d’information à l’intention du CHP, le Championnat canadien international de fosse olympique de 2020 et de 2021 respectera le modèle actuel de 75, 50, 75 et 50, plus les finales pour les hommes et les femmes, et les combinés hommes et femmes juniors. De plus, les champions canadiens seront déterminés en fonction des résultats de la finale de 50 tirs après la compétition de 250 tirs, sans ajouter les résultats finaux aux résultats de la compétition de 250 tirs comme cela est fait au skeet.

Je comprends que le CHP a consacré beaucoup d’efforts à la préparation du programme de haute performance 2021-2024 de la FTC. J’espère que vous tiendrez compte des motions des membres du CIT.

Susan M Nattrass, OC, PhD
Présidente, CIT